Volume III
Précédente Accueil Suivante
Bibliothèque

Accueil
Volume I
Volume II
Volume III
Volume IV
Volume V
Volume VI
Volume VII
Volume VIII
Volume IX
Volume X
Volume XI
Volume XII
Volume XIII
Volume XIV
Volume XV
Volume XVI
Volume XVII
Volume XVIII
Volume XIX
Volume XX
Volume XXI
Volume XXII
Volume XXIII
Volume XXIV
Volume XXV
Volume XXVI
Volume XXVII
Volume XXVIII
Volume XXIX
Volume XXX
Volume XXXI

 

ŒUVRES COMPLÈTES DE BOSSUET

 

PUBLIÉES  D'APRÈS LES IMPRIMÉS ET LES MANUSCRITS ORIGINAUX PURGÉES DES INTERPOLATIONS ET RENDUES A LEUR INTÉGRITÉ

PAR F. LACHAT

ÉDITION

RENFERMANT TOUS LES OUVRAGES ÉDITÉS ET PLUSIEURS INÉDITS

 

VOLUME III

 

PARIS

LIBRAIRIE DE LOUIS VIVÉS, ÉDITEUR

RUE  DELAMBRE,  5

1863


REMARQUES HISTORIQUES ; AVERTISSEMENT AUX PROTESTANTS SUR LEUR PRÉTENDU  ACCOMPLISSEMENT  DES PROPHÉTIES ; DE EXCIDIO BABYLONIS, ; AVERTISSEMENT SUR LE LIVRE DES RÉFLEXIONS MORALES ; INSTRUCTIONS SUR LA VERSION DU NOUVEAU TESTAMENT DE TRÉVOUX ; Ière Instruction ; IIe Instruction ; PLAN D'UN TRAITÉ DE THÉOLOGIE. QUESTIONS PARTICULIÈRES.


 

TABLE DES MATIÈRES CONTENUES DANS LE TROISIÈME VOLUME.

AVERTISSEMENT AUX PROTESTANTS SUR   LEUR   PRÉTENDU   ACCOMPLISSEMENT   DES   PROPHÉTIES.

 

Remarques historiques... I

I.  Que les interprétations des prophéties, et surtout de l'Apocalypse, proposées par les ministres, sont une manifeste profanation du texte sacré. Trois vérités démontrées sur ce sujet dans ce discours... 1

II.   Premier défaut Que le système des protestants n'a aucun principe. Preuve par eux-mêmes, et par le ministre Jurieu... 5

III.  Que les ministres n'ont aucun principe pour prouver que la Babylone

de l’Apocalypse fut une église chrétienne, et que cela est impossible.   .     12

IV.  Démonstration que saint Jean ne parle ni du Pape, ni d'aucun pasteur

de l'Eglise chrétienne. Vaines objections des ministres... 14

V.  Que le mystère écrit sur le front de la prostituée, ne prouve point que

ce soit une église chrétienne... 15

VI.  Conte ridicule de Scaliger, méprisé par Drusius, protestant, et relevé

par le ministre Jurieu... 16

VII.  Sur le mot Latcinos; qu'il n'a rien de commun avec le Pape. Démonstration par saint Irenée, duquel il est pris... 16

VIU. Evidence de la démonstration précédente... 17

IX.  Confirmation de cette preuve, parce que saint Jean a évité d'appeler

du nom d'adultère, la prostituée de son Apocalypse... 17

X.  Deux endroits de l’Apocalypse produits par les protestants, et leur utilité... 20

XI.  Autre objection ridicule sur un jeu de mots. Ce que c'est dans l’Apocalypse que vendre les âmes. Témoignages des savants protestants... 21

XII.  Réflexion sur ce qui vient d'être dit. On passe au second défaut du système des protestants, qui est de détruire tous les caractères marqués dans l’Apocalypse... 23

XIII.  Les chap. XIII et XVII de l’Apocalypse : deux choses à considérer... 23

XIV.  Les sept tètes pour les sept formes de gouvernements. Première illusion des protestants... 24

XV.  Incertitude des protestants et renversement prodigieux de l'histoire dans leur système... 28

XVI.  Renversement de tout le système, démontré par un seul mot de l’Apocalypse... 30

XVII.  Illusion des ministres sur la courte durée de la septième tête... 31

XVIII.  Réponse des ministres Dumoulin et Jurieu; et manifeste corruption du texte sacré...  32

XIX.  Blasphème du ministre Jurieu...    35

XX.  Que les protestants font dire à saint Jean sur les sept gouvernements de Rome des choses, non-seulement peu convenables, mais encore visiblement fausses... 37

XXI.  Illusion des protestants sur les dix rois qui doivent d'abord favoriser Rome, et ensuite la détruire... 39

XXII.  Illusion sur l'explication du chap. XII, et sur la seconde bête qui y est représentée... 45

XXIII.  Réflexion sur le nom Lateinos; et sur le nombre 666... 47

XXIV.  Système des protestants sur les douze cent soixante jours de la persécution. Démonstration que ces jours ne peuvent pas être des années, comme les ministres le veulent... 49

XXV.   Contradiction du ministre Dumoulin sur le sujet des douze cent soixante jours... 51

XXVI.  Plus grossière contradiction du ministre Jurieu sur le même sujet.     52

XXVII.  En accordant aux ministres que les jours sont des années, l'embarras ne fait qu'augmenter, et ils ne savent où placer leurs douze cent soixante ans... 53

XXYIII. Les ministres forcés d'imputer l'idolâtrie à l'Eglise du quatrième siècle... 54

XXIX.  Prodigieuse proposition du ministre Jurieu... 55

XXX.  Réponse du ministre Jurieu... 55

XXXI.  Le ministre établit le commencement de l'idolâtrie dans les miracles que Dieu fait pour confondre Julien l'Apostat... 62

XXXII.  Autre parole prodigieuse du même ministre... 63

XXXIII.  Que les Pères que ce ministre accuse d'idolâtrie, sont de son aveu les plus grands théologiens de l'Eglise... 64

XXXIV.  Etrange idée du christianisme dans le parti protestant... 64

XXXV.  Démonstration que, de l'aveu du ministre, il n'y a rien dans l’Apocalypse qui marque sa prétendue idolâtrie ecclésiastique, quoique rien ne s'y dût trouver davantage selon ses principes... 67

XXXVI.  Examen d'un passage de saint Paul, où le ministre prétend trouver, après Joseph Mède, sou idolâtrie régnante dans l'Eglise... 69

XXXVII.  Le ministre entraîné dans ses excès par le désespoir de sa cause... 72

XXXVIII.  La conformité que les protestants ont imaginée entre la théologie et le culte des Pères du premier siècle et les païens, détruite par les principes... 73

XXXIX.  Que l'interprétation des protestants brouille toutes les idées de l’Apocalypse, et ne discerne ni les idolâtres, ni les saints dont parle saint Jean... 74

XL. Vaines interprétations du chapitre XVI... 74

XLI. Sur le commandement de sortir de Babylone : qu'on ne sait ce que veut dire ce commandement, selon l'idée des protestants... 77

XLII. Question, si les protestants rebutés de l'absurdité du système de Joseph .Mède et de M. Jurieu, en peuvent forger un autre plus soutenable.     80

XLIIL Conclusion de ce qui regarde le chap. XVnr de l’Apocalypse... 82

XLIV. Si les protestants peuvent admettre une double chute de Rome... 83

XLV. Prédiction de saint Paul. II Thess., II ... 83

XLVI. La première circonstance de la venue de l'Antéchrist mal expliquée par les protestants... 85

XLVII. La seconde, également mal entendue... 85

XLVIII. En accordant aux protestants tout ce qu'ils demandent, ils ne concluent rien de cette parole de saint Paul : Celui qui tient... 86

XLIX. S'il y a quelque avantage à tirer des Pères qui font venir l'Antéchrist et le jugement à la chute de l'Empire romain... 89

L. Que le sentiment des Pères est directement contraire au système protestant, en ce qu'ils reconnaissent l'Antechrist pour un seul homme... 90

LI. Que les protestants ne s'accordent ni avec les Pères, ni avec saint Paul, ni avec eux mêmes... 92

LII. Froideur des allégories des protestants... 96

LIII. Ce que l'on peut dire de certain de l'Antéchrist... 99

LIV. Que le méchant de saint Paul ne peut être aucune des bêtes de saint Jean, et qu'il n'y a de rapport entre saint Paul et l’Apocalypse, que dans le chap. XX de cette dernière prophétie... 101

LV. Qu'il y a, selon le ministre, un autre Antéchrist, à qui, malgré qu'il en ait, les paroles de saint Paul conviennent mieux... 102

LVI. Promesse de l'auteur sur Daniel. L'explication de saint Paul, I Tim., IV, 1, déjà donnée. Conclusion de la seconde partie de cet Avertissement.    103

LVII. Les protestants toujours trompés par leurs prophètes... 105

LVIII. Ridicules interprétations de Dumoulin. Pourquoi il s'arrête à l'année 1689... 105

LIX. Raisonnement de Dumoulin improuvé par M. Jurieu... 109

LX. Comment M. Jurieu a tâché de revenir à l'interprétation de son aïeul après l'avoir méprisée... 114

RÉCAPITULATION, éclaircissement et confirmation de toutes nos preuves et de tout cet ouvrage sur l’Apocalypse... 118

LXI. Pourquoi cette récapitulation, ce qu'il y faudra observer... 118

LXII. Première démonstration, que la destruction de la prostituée aux chap. X 11, XVIII et XIX de l'Apocalypse, par les principes des protestants, est une chose accomplie; et ainsi qu'on y cherche en vain la chute future de la Papauté... 119

LXIII. Seconde démonstration du chap. XVIII. Preuve par les protestants que l'Eglise romaine est la vraie Eglise... 121

LXIV. Troisième démonstration, en ce que la Babylone, la bête, et la prostituée de saint Jean ne peut pas être une église corrompue... 123

LXV. Que le ministre Jurieu a senti la force de cette démonstration, et par là le faible de sa cause... 124

LXVI. Nouvelle réflexion sur la preuve précédente, et confirmation de cette preuve... 125

LXVII. Quatrième démonstration par les principes généraux. Les persécutions de l’Apocalypse très-courtes, selon saint Jean. Ce que c'est que le peu de temps des ministres, qui dure douze cent soixante ans. Illusion des jours prophétiques. Confusion, absurdité et impiété manifeste... 126

LXVIII. Que les protestants ne se sauvent pas en prenant un autre système que M. Jurieu... 132

LXIX. Cinquième et dernière démonstration par les principes généraux... 134

LXX. Quels saints et quels martyrs les protestants ont trouvés dans l'Apocalypse, et qu'à la fin ils sont obligés de les dégrader. Passage exprès du ministre Jurieu... 137

LXXI. Preuves tirées des chapitres particuliers. Abrégé de celles du chapitre XI où l'on commence à comparer notre système avec celui des protestants. Illusion pitoyable du ministre Jurieu sur les deux témoins... 138

LXXII. Abrégé des preuves du chap. XII. Confirmation convaincante de celle qui détruit les douze cent soixante ans. Le système protestant se dément de tous côtés... 140

LXXIII. La bête aux sept têtes et aux dix cornes, et les sept formes de gouvernement ruinées par de nouvelles remarques... 142

LXXIV. Suite du chap. XIII. La bête qui meurt et qui revit, n'a point de sens chez les protestants... 146

LXXV. Autre inconvénient du système. Il faut trouver au chap. XIII pour une troisième fois les douze cent soixante ans... 147

LXXVI. Suite du même chapitre. La seconde bête. Dix caractères exclusifs du Pape. Deux défauts sur le nombre de six cent soixante-six... 148

LXXVII. Les chap. XIV, XV, XVI... 150

LXXVIII. La fin du chap. XVII avec les suites, où le système protestant se dément le plus... 151

LXXIX. L'explication protestante n'entre qu'avec violence dans les esprits, et c'est l'ouvrage de la haine... 155

LXXX. Abrégé des preuves contre l'interprétation des protestants sur la II Thess., II... 157

LXXXI. Caractères de l'Antéchrist dans les ministres. Leurs allégories tournées contre eux... 161

LXXXII. Contradiction manifeste du ministre Jurieu sur le sujet de l'Antéchrist de saint Paul... 165

LXXIII. Pitoyables extrémités où s'engagent les protestants. Conclusion de ce discours... 168

 

DE EXCIDIO BABYLONIS

APUD  S.  JOANNEM.

 

PRAEFATIO. Sectio prima. Causae generales tractandi Apocalypsim... 171

Sectio II. Quid nuper Basilae gestum... 174

Sectio III. Quid jam gerendum nobis... 175

PRIMA DEMONSTRATIO. Quod Babyloni Joannis nullus sit inditus romanae, seu cujuscumque Ecclesiae christianae character... 176

APPENDICES QUATUOR AD DEMONSTRATIONEM PRIMAM.— APPENDIX I.  Quod idololatria urbi Romae à sancto Joanne imputata, non aliud sit, aut esse possit, quam idololatria tunc temporis vigens, et deorum eodem tempore notissimoium cultus; nou autem cultus sauctorum, aut aliquid quod christianismum sapiat... 182

Appendix II. Quod sanctus Joannes eos tantum canat martyres qui sub Im-perio romano cum ipso Joanne passi siut, et adversiis vetera ac nota idola decertarint... 186

Appendix III. Quod primatus Papae atque Ecclesiae romanae, nec sit, nec esse possit bestiarum sancti Joannis, aut Babylonis, aut etiam Anticliristi character... 186

Appendix IV. Quod bestia ac meretrix et Babylon Joannis nequidem ad Antichristum perlineant aut pertiuere possint... 190

PRAEMONENDA QUAEDAM AD II ET III   DEMONSTRATIONEM. — ADMONITIO I. De eo quod ad litteram Joannes praedixit cito fieri oportere... 192

Admonitio II. De numeris Apocalypticis... 198

Admonitio III. De Roma idolis inhrerente sub piis quoque principibus... 203

Admonitio IV. Quale futurum esset excidium Urbis, et quando combusta

sit... 207

SECUNDA DEMONSTRATIO. Quod Babyloni Joannis clarus et certus sit indutus character romanae quidem Urbis, sed vetustae illius quae Joannis ipsius tempore visebatur, gentibus imperantis, stevientis in sanctos, et falsis numinibus inhaerentis; ideoque cum suo superbissimo et crudelissimo imperio excisae... 216

COROLLARiUM. De tribus vae Joannis : quibus demonstratur una et continua rerum series, a capitis IV initio, usque ad capitis XIX finem... 234

TERTIA DEMONSTRATIO. Quod nostra interpretatio apta sit et congrua textui rebusque gestis, atque ab auctoris objectionibus undecumque tuta.

— Articulus I. De tempore scriptae Apocalypseos... 236

Art. II. Sunmia interpretationis nostrae, sive hoc ipsum vaticinium Joannis

generatim oum rebus gestis coiupositum... 237

Art. III. De Judaeis vindiciae Dei ad cap. IV-IX... 238

Art. IV. De capite VIII, id est de tubis prima, secumla, tertia et quarta, etc; de monte; de stella magna cadente, ac de caeteris ejusdem capitis visionibus... 240

Art. V. De cap. IX, ad vers. 13, ac de secunda stella, locustis, et primo vae finito... 243

Art. VI. De reliqua parte cap. IV, a vers. 13 ad finem, ac effusis Onentis exercitibus, deque initio mali illati Gentilibus et Imperio romano, ad sextam tubam...  246

Art. VII. Sumina dictorum : nova prophetandi initia ad cap. X...  247

Art. VIII. De Diocletiani persecutione, ad cap. XI, ac primum de Verens felsii praejudiciis... 248

Art. IX. Sequuntur sex visiones de ultione gentium : prima visio : initium persecutionis Diocletiani ab eversis Ecclesiis, ad primos versus cap. XI...  250

Art. X. De reliqua parte cap. XI, deque vae secundo et tertio, ac de magnis mortibus et laudibus... 254

Art. XI. Secunda visio de ultione Gentilium : de muliere paritura et dracone rufo, neque persecutione per tres vices insurgente, cap. XII... 256

Art. XII. Tertia visio circa ultionem Gentilium : historica ad cap. XIII spectantia afferentur, ac primum persecutio Diocletianica sub septem regibus bestia... 260

Art. XIII. Excursus ad protestantes... 264

Art. XIV. De tribus praecipuis bestiae characteribus : ad cap. XIII, 11 ... 265

Art. XV. De plaga lethali bestiae, eaque curata per Julianum Augustum; qui primus ejus est character singularis. Ad cap. XIII, 3-5, etc....    266 Art. XVI. De altero charactere Juliani, ac de secunda bestia, sive philosophia ac magia, suppetias idololatriae romanae veniente : ad cap. XIII, 11, etc... 270

Art. XVII. De duobus secundae bestiae cornibus speciatim : ad cap. XIII, 11... 272

Art. XVIII. De imagine bestiae primae sanitati restitutae... 273

Art. XIX. De charactere bestiae dexterae et fronti ementium ac vendentium impresso, deque ejus nominis numero : ad finem cap. XIII… 275

Art. XX. De quarta visione circa ultionem Gentilium; deque Babylonis casu; ac de duplici falce immissu in Babylonis imperium ad messem et ad vindemiam : ad caput XIV... 278

Art. XXI. Quinta visio; de septem phialis ac plagis : ad cap. XV et XVI... 280

Art. XXII. Observanda quaedam ad cap. XVI... 281

Aitr. XXIII. De Roma paganica clare expressa; deque Babylonica meretrice destructa ad cap. XVII. Ex his seneralioribus, enodationes quatuor... 284 Art. XXIV. Quinta, sexta et septima enodatio, ex specialibus septem capilum, seu septem regum historiis : ad cap. XVII, 9, 10... 286

Aut. XXV. De plaga lethali bestiae Maximino caeso : lux affertur capiti XIII, vers. 3, ex cap. XVII, vers. 10; qua de re Verensfelsii objectio veritatem firmat... 288

Art. XXVI. De Licinii persecutione propria : deque Verensfelsii objectione quae rem elucidet : decima enodatio : ad hanc partem vers. 10 : Alius nondiim venit, et oportct illud breve tempus manere... 289

Art. XXVII. Undecima enodalio : de capite octavo, quod de septem sit, et cur vocetur bestia : deque Maximiano bis Augusto, ad vers. 11, cap. XVII.    290

Art. XXVIII. De bestia ascendente e mari, atque pereunte : ad cap. XIII, 1; XVII, 7 et seq.; deque enodatione duodecima et decima tertia : ad idem cap. XVII... 291

Art. XXIX Summa dictorum, ubi de prophetarum ... 294

Art. XXX. De diabolo ligato et solulo : deque persecutione ultima : Verens felsii vana objectio : ad caput XX... 295

Art. XXXI. De persecutione ultima, sive Antichristi, per seductionem : ad eumdem locum... 297

Art. XXXII. Somnia protestantium : ad idem cap. XX... 298

Art. XXXIII. De voce Antichristi... 300

Art. XXXIV. Quod ille adversarius apud Paulum II Thess., II, sit persona singularis; et quod pseudopropheta Joannis sit persona mystica ex ipso contextu, cap. XIII, 2; XVI, 13; XIX, 20; XX, 10... 301

Art. XXXV. De regno Christi cum beatis animabus per mille annos : ad cap. XX, 4... 302

 

 

AVERTISSEMENT SUR LE LIVRE DES RÉFLEXIONS MORALES

AVEC DES EXTRAITS D'UNE ORDONNANCE PORTÉE PAR L'ARCHEVÊQUE DE PARIS.

 

§ I. De l'utilité de ces Réflexions, et pourquoi on les publia dans le diocèse de Châlons... 305

§ II. Nouveaux soins dans la translation de M. de Châlons à Paris. Un libelle scandaleux est publié, et quel en est le dessein... 308

§ III. Malicieuse suppression des passages où les Réflexions morales expriment très-clairement la résistance à la grâce... 310

§ IV. Suppression, autant affectée, des passages où il est dit que la grâce ne nécessite pas... 312

§ V. Si c'est induire une grâce nécessitante que de dire qu'on ne peut pas résister à la volonté de Dieu... 312

§ VI. Que la doctrine de saint Augustin sur la grâce qu'on nomme efficace et victorieuse, est nécessaire à la piété... 317

§ VII. Objection qu'on fait à l'auteur sur la grâce de Jésus-Christ... 318

§ VIII. Doctrine du livre des Réflexions morales contre l'impossibilité des commandements de Dieu... 320

§ IX. Doctrine de saint Augustin et de l'Ecole de saint Thomas sur le pouvoir, et qu'il y a un pouvoir qui n'est que le vouloir même... 324

§ X. Doctrine de saint Augustin sur la possibilité d'éviter les péchés véniels... 326

§ XI. Sur le don de persévérance, deux décisions du concile de Trente et doctrine de saint Augustin... 328

§ XII. Sur les paroles de Notre-Seigneur : Nul ne peut venir à moi, si mon Père ne le tire... 330

§ XIII. Ce que c'est d'être laissé à soi-même, dans saint Pierre et dans les autres justes qui tombent dans le péché... 333

§ XIV. Récapitulation de la doctrine des Réflexions morales, et conclusion de ce qui regarde la chute de saint Pierre et des autres justes... 337

§ XV. Sur le principe de foi, que Dieu ne délaisse que ceux qui le délaissent les premiers... 340

§ XVI. Sur la volonté de sauver tous les hommes... 342

§ XVII. Sur le don de la foi, et s'il est donné à tous... 344

§ XVIII. Rétablissement d'une preuve de la divinité de Jésus-Christ, qui avait été affaiblie dans les versions de l'Evangile... 348

§ XIX. Sur les endroits où il est dit que sans la grâce on ne peut faire que le mal... 350

§ XX. Sur les vertus théologales, en tant que séparées de la charité... 351

§ XXL Sur la crainte de l'enfer, et sur le commencement de l'amour de Dieu... 353

§ XXII. Sur les excommunications et les persécutions des serviteurs de Dieu... 355

§ XXI11. Sur les membres de Jésus-Christ... 358

§ XXIV. Sur l'état de pure nature... 361

§ XXV. Conclusion et répétition importante des principes fondamentaux de la grâce... 361

Extrait de l'Ordonnance et Instruction pastorale du cardinal de Noailles, archevêque de Paris, du 20 août 1696, dont il est parlé en plusieurs endroits de cet écrit de M. l'évêque de Meaux... 364

Prière pour demander la charité, tirée du Missel romain... 371

 

INSTRUCTION SUR LA VERSION DU NOUVEAU TESTAMENT

IMPRIMÉE  A   TRÉVOUX,

AVEC TROIS LETTRES ET UNE ORDONNANCE DE M. L'ÉVÊQUE DE MEAUX.

 

Première lettre. A M. le cardinal de Noailles, archevêque de Paris... 372

Seconde lettre. A M. de Malezieu, chancelier de Dombes... 373

Troisième lettre. A M. l'abbé Berlin... 377

Ordonnance de Mgr. l'illustrissime et révérendissime Faèque de Meaux, portant défense de lire et retenir le livre qui a pour titre : Le Nouveau Testament de N.-S. J.-C, traduit, etc., avec des remarques, etc.    379

Avis au lecteur... 382

 

PREMIÈRE INSTRUCTION SUR LE DESSEIN ET LE CARACTÈRE DU TRADUCTEUR.

 

REMARQUES SUR SON OUVRAGE EN GÉNÉRAL, où l'on découvre ses auteurs, et son penchant vers les interprètes les plus dangereux... 385

I. Dessein de ces remarques générales... 385

II. Explication extraordinaire d'un passage où le Fils de l'homme est déclaré maître du sabbat... 385

III. Autre passage de l'Evangile traduit et expliqué selon des principes erronés... 386

IV. Passage de l'Evangile de saint Jean... 387

V. Abus du grec... 387

VI. Passage de saint Paul, j'ai haï Esaü : d'où est prise la version du traducteur... 387

VII. Autre passage où le traducteur ôte le terme haïr : force de ce terme... 388

VIII. Autre passage de saint Paul : doctrine du traducteur sur le domaine absolu de Dieu, qui lui fait rejeter les justes; et de qui elle est tirée... 389

IX. Etrange explication d'un passage de saint Paul, Rom., XIV, 4, et de qui tirée... 390

X. Vaine excuse de l'auteur, et son attachement aux hérétiques les plus pervers, mal justifié... 390

XI. Bizarre traduction d'un passage des Actes prise des mêmes sources... 390

XII. Singularité sur la conversion de Zachée : de qui tirée... 391

XIII. Remarque singulière sur les diacres : et de quel auteur elle est... 392

XIV. Louanges données par ce critique à Fauste Socin, à Crellius, et à Grotius... 392

XV. On marque en passant le vrai caractère des sociniens, bien éloigné des idées qu'en donne l'auteur... 394

XVI. Question, si le traducteur est tout à fait net sur la divinité de Jésus-Christ... 394

XVII. Passage de saint Paul, I Cor., XV, 21, 25, et note peu convenable à la divinité de Jésus-Christ : de qui tirée... 395

XVIII. Divers sentiments des sociniens : le traducteur prend le plus mauvais... 395

XIX. Le sens du traducteur est incompatible avec la divinité de Jésus-Christ... 395

XX.  Autre passage de saint Paul, traduit et explique par l'auteur selon l'esprit des sociniens... 397

XXI.  L'auteur appelle à son secours Jean Gaigney et quelques anciens; examen des deux passages que Gaigney produit... 398

XXII. Le traducteur fournit de justes reproches contre Jean Gaigney... 399

XXIII. Maxime fondamentale contre les singularités... 400

XXIV. Carton du traducteur sur cet endroit de l’Epitre aux Philippiens, et qu'il y laisse l'erreur en son entier... 400

XXV. Si c'est une excuse à l'auteur de promettre quelques anciens : maxime importante pour la tradition... 401

XXVI. Vaine excuse du traducteur... 401

XXVII. Avertissement important sur les pièges qu'on peut tendre aux simples, et sur le moyen de les éviter... 402

XXVIII. Suite du même avertissement, et conclusion de ces remarques générales... 402

REMARQUES PARTICULIÈRES sur la préface de la nouvelle version. 1er Passage, I. Explication de Maldonat, approuvée par le traducteur sur saint Luc., I, 35... 103

II.  Réflexion sur l'aveu de Maldonat; que son explication est nouvelle, et qu'il en est le premier et le seul auteur... 404

III.  Dangereuses conséquences de cette explication... 404

IV. Cette explication est celle que tous les sociniens donnent pour fondement à leur doctrine... 405

V. Les sociniens se servent, comme notre auteur, de l'autorité de Maldonat, et s'autorisent de cette même explication sur l'Evangile de S. Luc... 405

VI. Explication conforme d'Episcopius... 405

VII. Les sociniens raisonnent plus conséquemment que le traducteur... 406

VIII. Nécessité de s'opposer à cette doctrine... 406

IX. Trois vérités opposées à l'explication dont il s'agit... 406

X. Tradition unanime des saints Pères, pour prouver par un principe général que le nom de Fils, comme il est donné à Jésus-Christ, emporte la divinité... 406

XI. Définition expresse des conciles d'Alexandrie et de Nicée, suivie du témoignage de tous les Pères... 407

XII. Explications particulières des saints Pères sur le passage de saint Luc dont il s'agit... 407

XIII. Décision expresse du concile de Francfort et de tout l'Occident... 409

XIV. Trois passages exprès de l'Evangile pour la doctrine précédente... 409

XV. C'est une erreur de Fauste Socin, de dire qu'on soit Fils de Dieu sans être de même nature... 410

XVI. Objection tirée de l'idée de l'ange... 410

XVII. Réponse par la doctrine des saints Pères : ce que c'est que l’obumbrare et le Sanctum de l'ange... 411

XVIII. Sentiment des cardinaux Tolot et Bellarmln , appuyé par saint Cyrille de Jérusalem... 411

XIX. Sentiment conforme de Lue de Bruges... 412

XX. Des divines convenances el de la liaison des mystères, par rapport à l’ideo du saint auge... 412

XXI. Autre remarque du cardinal Tolet pour expliquer la liaison de tous les mystères... 412

XXII.  Réflexion sur la doctrine précédente et sur la règle du concile... 413

XXIII.  On rapporte les propres paroles de Maldonat, qui condamnent son explication... 414

XXIV. On prévient une objection, et on propose la règle... 415

XXV. Le traducteur a omis ce qu'il y a d'excellent dans Maldonat... 415

XXVI. On cherche en vain des auteurs modernes qui aient suivi Maldonat.    416

XXVII. Conclusion de cette reniai que : excuse envers Maldonat... 416

IIe PASSAGE, I. Sur l'adoration des Mages... 417

II. Affaiblissement de la doctrine contraire à saint Chrysostome et à saint Augustin... 417

III. Passages et preuves de saint Léon... 417

IV. Démonstration, que ce sentiment des Pères était unanime... 418

V. Qui sont ceux que le traducteur appelle théologiens... 418

IIIe PASSAGE. I. Sur le changement de la femme de Lot en statue de sel.    419

II. Réflexion sur ce passage : inutilité des cartons, de la manière dont l'auteur les fait... 419

IVe Passage, I. Sur la Vulgate... 420

II. Dessein du concile de Trente, dans le décret qui autorise la Vulgate. .   420

Ve Passage I. Belle règle de l'auteur sur l'obligation de traduire selon la Vulgate... 420

II. Le traducteur commence dès sa préface à violer sa règle. Traduction d'un passage de saint Paul, Rom., IX, 3... 421

III. L'auteur se glorifie d'avoir innové, p. 21... 421

IV. Avis important au lecteur... 421

V. Divers exemples de contravention à l'autorité de la Vulgate... 421

VI. Autre exemple sur l’Epître aux Hébreux... 422

VII. Le grec et le latin mal traduits, dans un  passage important, Joan., VIII, 58... 422

VIe Passage, I. Sur les règles de la traduction... 424

II. L'auteur omet la principale qui est celle du concile de Trente... 424

III. Carton inutile... 424

VIIe Passage, I. Erreur de réduire principalement les qualités d'un interprète à la connaissance des langues et de la critique... 425

II. L'auteur se préfère lui-même aux plus célèbres traducteurs de notre temps... 426

III. Ostentation de l'auteur... 426

IV. Exemple d'ostentation sur l'érudition hébraïque... 426

V. Autre exemple, et preuve que l'auteur abuse de son savoir et de sa critique... 427

VIIIe Passage, I. Des deras ou sens mystiques de l'auteur... 428

II. Erreur des sociniens et de Grotius sur les prophéties, favorisée par l'auteur... 428

IXe Passage, I. Des Manuscrits et des diverses leçons... 429

II. Abus des diverses leçons dans un exemple important tiré de saint Jean, XII, 41... 429

III. L'auteur approuve la fausse leçon malgré les Pères et se conforme aux sociniens... 430

Xe Passage. I. Remarque de l'auteur contre les théologiens... 430

II. Il suit de ce passage que la théologie n'est pas littérale... 431

III. Paroles de l'auteur contre la théologie scholastique... 431

XIe Passage, I. Sur ces mots: être baptisé en Moïse, et sur la divinité du Saint-Esprit... 431

II. Méthode de réfuter les hérétiques... 431

III. Silence de fauteur sur la divinité du Saint-Esprit... 432

XIIe Passage, I. De la politesse affectée, et des bassesses du style... 432

II. Bassesse de l'expression avec laquelle on explique la justice de salut Joseph : diverses Corrections de la note de l'auteur... 432

III. Passage de saint Chrysostome tronqué...  433

IV. Vraie idée de l'Evangile, et affectation de l'auteur... 433

V. Autre exemple de restriction des idées de l’Evangile, aussi bien que d'affectation et de bassesse dans le style... 434

VI. Réflexions sur les dernières remarques... 435

VII. Dernière remarque qui dégrade l’Apocalypse : version infidèle d'un passage de ce livre : conclusion de ces remarques... 436

REMARQUES sur les explications tirées de Grotius. I. Importance de ces remarques : avertissement donné au public, il y a dix ans, sur Grotius... 436

II. Le traducteur a bien connu Grotius, et son attachement aux sociniens... 437

III. Préférence sur le bon sens, donnée par le traducteur à Grotius... 438

IV. Le traducteur s'attache à Grotius... 438

V. Interprétation de Grotius sur le péché d'habitude... 438

VI. Erreur manifeste de Grotius et du traducteur, sur la signification du terme operarius... 439

VII. Ce que c'est, selon Grotius, que le Fils de l'homme, maître du sabbat.   439

VIII. Sur le sine me, en saint Jean, XV, 5. Pélagianisme de Grotius... 440

IX.  Sur le terme Koris... 440

X.  Sur la maison de Zachée... 440

XI.  Sur le compte à rendre des paroles oiseuses... 441

XII.  S. Chrysostome tronqué par le traducteur... 441

XIII.  Objection de l'auteur et de Volzogue... 442

XIV. On dit un mot sur Théophylacte, et on produit saint Jérôme... 412

XV. Remarque sur le génie des faux critiques... 443

XVI. Grotius justifie l'usure : à son imitation le traducteur élude le passage de S. Luc., VI, 35... 443

XVII. Pélagianisme manifeste dans une note tirée de Crellius et de Grotius... 443

XVIII. Conclusion... 444

XIX. Exhortation à l'auteur... 444

Addition sur la Remontrance de M. Simon à Monseigneur le cardinal de Noailles... 145

Ire Remarque. Sur l'adoration des Mages. I. Occasion de cette remarque : paroles de la Remontrance... 446

II. La tradition de l'adoration de Jésus-Christ comme Dieu, est constante dès l'origine du christianisme : témoignage de saint Irénée... 446

III. Preuve théologique fondée sur la tradition : expression de M. Simon opposée à la doctrine précédente... 447

IV. Passage de Luc de Bruges allégué dans la Remontrance... 448

V. Demande à M. Simon sur la règle du concile... 449

VI. On examine les paroles de la Remontrance sur l'explication de la règle du concile. Sess  IV... 449

VII. Paroles du décret, et sa véritable intelligence. Sess. IV...  450

VIII. Application de la doctrine précédente à la matière de l'adoration des Mages... 451

IX. Objection de l'auteur, et réponse... 452

X. Conclusion de cette remarque, et renvoi aux remarques précédentes... 452

IIe Remarque. Sur ces paroles de l'Evangile : le Seigneur est maître du sabbat. I. Passage de la Remontrance, p. 26. Quatre faits importants que nous avons posés... 453

II. Preuve constante de la tradition dès l'origine du christianisme... 453

III. M. Simon ne se sauve pas en citant Tostat... 455

IV. Autre évasion de M. Simon... 456

IIIe Remarque. Sur la traduction du passage de S. Jean : Vous ne pouvez  rien sans moi, Jean, XV, 5. I. Trois excuses de l'auteur dans sa Remontrance : la première tombe... 457

II. Seconde excuse faible... 458

III. Troisième excuse fondée sur l'autorité de Bèze... 458

IV. Dessein secret de l'autour, de copier Grotius et les sociniens... 459

IVe Remarque. Sur ces paroles de S. Paul : J'ai aimé Jacob, et j'ai haï Esaü, Rom., IX, 13. I. Deux questions sur ce passage... 460

II. Qu'il y a une altération inexcusable dans le texte de la version de Trévoux... 460

III. L'auteur prouve ce qui n'est pas en question... 461

IV. Démonstration de l'erreur de M. Simon... 462

V. Esaü considéré en deux manières... 464

VI. Réflexion sur la doctrine précédente... 464

VII. M. Simon cite trois auteurs, donc les deux premiers ne disent rien... 465

VIII. Sentiment de M. Simon sur Estius... 467

IX. Doctrine de Salmeron... 467

X. Remarque sur le passade de S. Luc., XIV, 29... 468

Ve Remarque. Sur le latin de la Vulgate... 469

VIe ET DERNIÈRE REMARQUE. Sur trois erreurs de M. Simon dans ses justifications, I. Sentiment de l'auteur et sa plainte qu'on est trop décisif... 469

II. Deux propositions où sont expliqués deux défauts, qu'on peut trouver dans les versions et explications de l'Ecriture, indépendamment de la foi : première proposition... 471

III. Seconde proposition; exemple tiré de la seconde aux Corinthiens, I. 9.    471

IV. Paroles de M. Simon, qui prouvent une vérité de fait très-importante à cette cause... 472

V. Calomnie étrange de M. Simon... 474

VI. Si l'on fait tort à M. Simon de le tenir pour suspect... 474

VII. Histoire remarquable de M. Simon... 475

VIII. Moyens donnés à M. Simon de n'être plus suspect à l'Eglise : passage de saint Cyprien... 477

IX. Expédient de M. Simon, et conclusion de cet ouvrage... 478

 

SECONDE INSTRUCTION SUR LES  PASSAGES  PARTICULIERS  DE LA VERSION  DU  NOUVEAU TESTAMENT

IMPRIMÉE   A   TRÉVOUX.

 

Dissertation préliminaire sur la doctrine et la critique de Grotius. I. Grotius dégoûté du calvinisme, passe après les luthériens et arminiens à l'extrémité opposée, et devient semi-pélagien... 478

II. Episcopius tourne les arminiens au socinianisme : la pente de Grotius au même parti parait dans deux lettres à Crellius qui sont rapportées. .   479

III.  Grotius prend l'esprit des sociniens sur la divinité du Verbe ; et M. Simon en convient... 480

IV.  Doctrine de Grotius sur l'immortalité de lame, conforme à celle des sociniens... 481

V.  Témérité des critiques de Grotius sur les livres de l'Ecriture... 482

VI.  Grotius nie l'inspiration des Livres sacrés... 483

VII. Autre erreur de Grotius et des sociniens contre les prophéties qui ont prédit Jésus-Christ. M. Simon défend leur erreur... 485

VIII. Les Pères mal allégués par M. Simon eu faveur de Grotius : démonstration du contraire par trois preuves, dont la première est tirée des anciennes apologies de la religion chrétienne... 488

IX. Seconde preuve tirée des anciennes confessions de foi : celle de saint Irénée : celle de Nicée : décision expresse des papes et des conciles généraux contre Théodore de Mopsueste... 490

X. Troisième sorte de démonstration tirée des preuves des Pères pour la conformité des deux Testamens... 491

XI. Les marcionites, premiers auteurs d'Episcopius et de Grotius...  491

XII. Extrême opposition entre Grotius et les premiers chrétiens... 492

XIII. Conclusion des remarques sur les prophéties... 492

XIV. Grotius ouvertement semi-pélagien, accuse saint Augustin d'être novateur, et lui oppose les Pères qui l'ont précédé, l'Eglise grecque et lui-même avant ses disputes contre Pelage... 493

XV. Arminius est la source de ces erreurs : M. Simon les suit tous deux dans le semi-pélagianisme, et dans sou opposition à saint Augustin... 494

XVI. Ignorance de Grotius eu de ses sectateurs sur les progrès de saint Augustin... 496

XVII. L'autorité de saint Augustin eu cette matière clairement et savamment démontrée par le Père Garnier, professeur en théologie dans le collège des Jésuites de Paris... 498

XVIII. Les oppositions que Grotius vont établir entre les Grecs et les Latins, et entre saint Augustin et les Pères ses prédécesseurs, sont détruites par des faits et des autorités certaines... 499

XIX. Progrès étonnants de Grotius dans la doctrine catholique; et sa démonstration pour convaincre les protestâtes de calomnie contre le Pape, dont ils faisaient l'antechrist... 501

XX. Grotius demeure séparé de  toute société chrétienne, et écrit deux livres pleins d'erreurs en faveur de cette indifférence... 502

XXI. Lettres importantes de Grotius sur la fin de sa vie, où il reconnaît la vérité de l'Eglise catholique et romaine... 503

XXIII. Tous les doutes de Grotius sur les liens extérieurs de la communion, sont éclaircis par cet aveu de la présence éternelle de Jésus-Christ dans son Eglise... 505

XXIII. Etrange erreur de Grotius qui faisait les princes juges souverains des questions de la foi, et maîtres absolus de la religion... 505

XXIV. Deux sortes de décrets des empereurs chrétiens sur les matières de loi : Grotius les confond, faute de principes : ostentation de savoir dans les écrits des critiques... 506

XXV.  L'exemple de Charlemagne mal allégué par Grotius dans l'hérésie d'Elipandus archevêque de Tolède... 507

XXVI. Comment Charlemagne, choisi pour arbitre, accepta et exerça cet arbitrage... 508

XXVII. Paroles de Grotius qui fait de la religion une politique, et lui ôte toute sa force... 509

XXVIII. Que toute l'autorité de l'Eglise catholique est renfermée dans celle d'établir la foi : quand Grotius a connu cette vérité... 509

XXIX. Conclusion ci abrégé de ce discours... 509

Préface qui contient la règle qu'on a suivie dans ces Remarques, et le sujet important des Instructions suivantes... 511

 

SECONDE INSTRUCTION SUR LES  PASSAGES  PARTICULIERS  DU TRADUCTEUR.

 

SUR LE PREMIER TOME.

QUI   CONTIENT  S. MATTHIEU,   S. MARC   ET S. LUC.

 

Ier et IIe Passages. —Saint Matthieu et saint Luc ensemble. — Jésus-Christ appelé Fils de Dieu, etc... 515

IIIe Passage : Sur saint Joseph... 516

IVe Passage : Sur l’adoration des Mages... 517

I. Passage d'Origène... 517

II. Passage de saint Grégoire de Nazianze... 518

Ve Passage : « Votre règne nous arrive. » ... 518

VIe Passage :« Et vous, Capharnaüm...  si les miracles, » etc... 519

VIIe Passage: « Le Fils de l'homme est maître du sabbat. »... 520

I. On propose les raisons de Grotius pour sa mauvaise interprétation... 521

II. La première... 521

III. La seconde... 521

IV. La troisième... 521

V. Etrange excès de Grotius sur la dénomination du Fils de l'homme... 522

VI. On corrige une note du traducteur... 522

VIIIe PASSAGE : « Le soleil s'obscurcira...  et ce qu'il y a de plus ferme dans les cieux sera ébranlé. »... 523

IXe Passage :« C'est là mon corps; c'est là mon sang. »... 521

Xe Passage :« Le sang du nouveau Testament. »... 525

Saint Marc.— XIe Passage : « Ils guérissaient beaucoup de malades en les oignant. »... 526

XIIe Passage : Sur le même sujet... 526

XIIIe Passage : « Ce qu'il y a de plus ferme dans les deux. » ... 527

XIVe Passage : « Personne n'a connaissance de ce jour,...  ni le Fils, mais le Père seul. »... 528

Saint Luc. — XVe Passage :« Aucun homme n'a approché de moi. »... 528

XVIe Passage : « Il sera appelé Fils de Dieu. »... 529

XVIIe PASSAGE : « Prêtez...  sans en rien espérer. »... 530

XVIIIe Passage: « Plusieurs péchés lui sont remis. »... 531

XIXe et XXe Passages : Addition au texte...  531

XXIe Passage : « Afin que vous puissiez éviter tous ces malheurs. »... 532

XXIIe Passage: « Pilate livra Jésus à leur passion. »... 532

 

SUR LE SECOND TOME

 

XXIIIe Passage :« Le Verbe était au commencement. »... 533

XXIVe Passage :« Nous avons vu sa gloire. »... 534

XXVe PASSAGE : « Celui qui va venir après moi est au-dessus de moi. » ... 534

XXVIe Passage: « Il a été fait avant moi. »... 535

I. Erreur de l'auteur, que la divinité de Jésus-Christ peut être faite... 535

II. En quel sens Jésus-Christ a été fait : passage de saint Augustin... 535

III. Passage conforme de saint Cyrille d'Alexandrie... 536

IV. L'auteur prend l'esprit des sociniens : raisonnement de Volzogue... 536

V. On renvoie à un autre endroit un passage de saint Chrysostome cité par l'auteur... 531

XXVIIe  et XXVIIIe passages : « Le Fils unique qui est dans le sein du Père. »... 537

XXIXe Passage :« Etes-vous le prophète? »... 538

XXXe Passage ;« L'esprit souille où il veut. »... 539

XXXIe Passage: « Ces paroles sont esprit et vie. »... 539

XXXIIe Passage : « Je suis avant qu'Abraham fût né. »... 540

I. Principes pour exposer à fond ce passage: « Avant qu'Abraham fût fait,» etc... 540

II. Suite des principes pour établir le langage de saint Jean. Ce que veut dire ce mot erat, «il était.»... 541

III. Passage de S. Augustin, de S. Cyrille et de S. Chrysostome... 542

IV. Conséquence en faveur de la Vulgate... 543

XXXIIIe Passage : « Je vous donne un nouveau commandement. »... 544

XXXIVe Passage : « Demandez, et vous recevrez. »... 545

XXXVe Passage : « Mon Père vous donnera un autre défenseur. »...   546

XXXVIe à XLe Passages : Sur la qualité de Messie... 546

I. C'est une erreur de distinguer ce que Jésus-Christ a fait en qualité de Messie, de ce qu'il a fait comme Dieu... 547

II. Passage de S. Chrysostome remis exprès en cet endroit... 548

 

ACTES   DES   APOTRES.

 

XLIe Passage :« La grâce était grande en eux tous. »... 550

I. Esprit des sociniens de réduire la grâce à l'extérieur autant qu'ils peuvent... 551

II. L'esprit du texte est contraire... 551

III. L'auteur abuse du texte... 551

IV. Il prend l'esprit de Crellius et de Grotius... 552

XLlle Passage : « Les Apôtres prièrent pour ceux de Samarie, afin qu'ils reçussent le Saint-Esprit... 553

 

SUR LE TOME TROISIÈME QUI FAIT LE SECOND VOLUME.

ÉPÎTRE   AUX   ROMAINS.

 

XLIIIe Passage. Jésus-Christ prédestiné... 553

XLlVe Passage : « Je vivais autrefois sans loi. »... 554

I. M. Simon toujours trop prompt à décider contre saint Augustin... 554

II. L'idée qu'il donne de ce Père est fausse et maligne... 555

XLVe Passage : « Ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés. » ... 555

I. Que saint Augustin et toute l'Ecole ont raison d'entendre la gloire éternelle dans ce passage... 556

II. L'auteur leur oppose saint Chrysostome qu'il tronque et qu'il n'entend pas... 556

III. L'auteur affaiblit l'intérieur de la grâce... 557

IV. Son inclination perpétuelle à mettre en guerre les Pères les uns contre les autres... 557

XLVIe Passage : Sur les élus de Dieu... 557

I. Les élus mal traduits... 557

II. Pente de l'auteur à changer le langage ecclésiastique, et les principes de la théologie... 558

XLVIIe Passage :« Anathème à cause de Jésus-Christ. »... 558

I.  Hébraïsme allégué mal à propos pour l'intelligence de la  particule apo, à... 558

II. Il a tous les Pères contre lui... 558

III. On expose l'usage des Ecritures...  559

IV. Estius, quia connu cet hébraïsme, n'en est pas plus favorable à l'auteur... 559

V. Quelle particule grecque saint Paul exprime par propter... 559

VI. Rien ne force à recourir à cet hébraïsme : faux raisonnement de l'auteur... 561

XLVIIIe Passage :« Que Dieu brise le Satan sous vos pieds. »... 561

 

Ire   AUX    CORINTHIENS.

 

XLIXe Passage : Sur le célibat... 562

Le Passage : « Ils buvaient des eaux de la pierre qui les suivaient. »... 562

LIe Passage : Sur le deras ou sens mystique de saint Paul... 562

LIIe Passage : « Il faut qu'il y ait encore de plus grandes partialités. » ... 563

LIIIe Passage : « Il sera coupable comme s'il avait fait mourir le Seigneur. »... 504

 

IIe  AUX  CORINTHIENS.

 

LIVe Passage: «Nous avons eu en nous-mêmes une assurance de ne point mourir. »... 554

LVe Passage : « La lettre cause la mort. »... 565

I.  Ce que c'est dans saint Paul que la lettre qui tue : conférence des deux passades de l'Apôtre : sentiment de saint Augustin suivi de toute l'Ecole... 565

II.  M. Simon oppose saint Chrysostome qu'il n'entend pas, et qui dans le fond convient avec saint Augustin...  566

III. L'auteur resserre trop le texte de saint Paul... 566

IV. Il continue à vouloir commettre les Pères les uns avec les autres...   567

 

ÉPÎTRE   AUX   ÉPHÉSIENS.

 

LVIe Passage : « Car nous sommes son ouvrage, étant créés en Jésus-Christ. »... 567

 

ÉPÎTRE   AUX   COLOSS1ENS.

 

LVIIe Passage : Sur le terme de premier-né... 566

I.  Règle pour la traduction... 568

II.  Ce mot de saint Paul, premier-né, mal expliqué par l'auteur : quelle

en est la force... 553

III.  Il fallait traduire premier-né tout du long... 568

 

IIe   AUX   THESSALONICIENS.

 

LVIIIe Passage : Sur le terme d'apostasie... 569

LIXe Passage : Sur les mots tradition et doctrine... 569

 

SUR LE  TOME  QUATRIÈME.

 

ÉPÎTRE   A   PHILÉMON.

 

LXe Passage : « J'espère que vous m'écouterez. »... 569

 

ÉPÎTRE   AUX   HÉBREUX.

 

LXIe Passage : A la droite de Dieu. »... 570

LXIIe PASSAGE : Vous êtes mon fils. » 570

LXIIIe Passage : « Je vous ai engendré aujourd'hui. »... 571

I. L'auteur entre dans l'esprit d'éluder les prophéties et la véritable génération du Fils de Dieu... 571

II. L'auteur affaiblit la tradition des Juifs... 571

LXIVe Passage : Sur ces termes : « Ce qu'il a de plus cher. »   ...    572

LXVe Passage : « J'écrirai ma loi dans leur cœur. »... 572

 

Ire  ÉPÎTRE  DE S. PIERRE.

 

LXVIe Passage : « Et qui est-ce qui voudra vous nuire, si vous êtes zélé3 pour le bien? »...    573

 

Ire   ÉPÎTRE DE  S. JEAN.

 

LXVIIe Passage : « Il n'y a point de crainte où est l'amour. » ... 574

LXVIIIe Passage : Tres sunt qui testimonium dant in caelo... 574

 

ÉPÎTRE DE  S. JUDE.

 

LXlXe Passage : « Leur sentence de condamnation est écrite depuis longtemps. »... 576

LXXe Passage : Sur l'Apocalypse... 577

Conclusion de ces remarques, où l'on touche un amas d'erreurs, outre toutes les précédentes... 577

I. Amas d'erreurs en abrégé... 577

II. Passage aux Ephésiens : « Que nous sommes naturellement enfants de

colère. »... 578

III. Omissions affectées de l'auteur sur le Saint-Esprit... 579

IV. Récapitulation de tout cet ouvrage... 580

 

PLAN D'UN TRAITÉ DE THÉOLOGIE.

 

Traités des Pères les plus utiles pour commencer l'étude de la Théologie.

— Idée générale de la religion... 581

Bibliothecae ordinandœ séries...    584

Questions particulières... 585

Ordre des matières traitées dans la troisième partie de la Somme de saint Thomas... 590

DE ECCLESIA, quam Christus fundavit regitque in finem usque sœculi, et quœ regnum ejus œternum futura est... 598

DE SACRAMENTIS, quibus sanctificatur et in finem usque conservatur Ecclesia... 604

De Baptismo... 604

De Confirmatione... 608

De Eucharistià... 608

De Eucharistià ut sacrificio... 611

De Eucharistià ut sacramento... 611

De sacramento Paenitentiae... 628

De sacramento Extremae-Unctionis. — De sacramento Ordinis vel de sacris Ordinibus... 630

De Matrimonio... 632

De ministris Ecclesiae.— Quorum auctoritate, officio, scientia fideles reguntur, pascuntur et custodiuntur... 641

De Romano pontifice, vel successore apostolorum Petri et Pauli, primam in Ecclesia sedem obtinenti... 641

De nominibus et titulis Metropolitani, Archiepiscopi, Exarchi et Patriarchae... 641

De presbyteris... 646

De chorepiscopis... 646

De clericali tonsura... 647

De sacris viduis et diaconissis... 647

De conditionibus ad sacros ordines suscipiendos vel conferendos... 648

De bonis et rebus Ecclesiae quibus ejus abutuntur ministri... 640

De Monachis et sacris virginibus, hoc est sanctiori gregis christiani parte, sed extra hierarchiam... 652

De judiciis episcoporum canonicis... 656

QUESTIONS PARTICULIÈRES

 

 

 

Précédente Accueil Suivante